Virga a été édité en 2018 par les éditions des Cent Regards,
et je remercie vivement Michel Fressoz d’avoir donné
corps et vie à ce livre.
Il est réédité cet été 2021 par les éditions Phloème,
ce qui me rend très heureux et je les en remercie vivement.

Le terme « virga » désigne en météorologie toute forme de précipitation n’atteignant pas le sol. J’aime ces pluies suspendues, vastes comme des émotions profondes enchâssées dans ma poitrine, images du désir et de la soif, mais aussi de sublimation. Elles évoquent l’ineffable – l’impartageable peut-être –
l’encre de ce qui nous habite et ne semble pouvoir aller jusqu’au papier. Cette flèche, douce tension du désir de dire, est partie toute droite quand j’ai croisé le mot « virga » dans un roman américain. Un mot peut faire cela. Et la virginité qu’il suggère est vite démentie par le masculin « virgo » qui évoque un rameau flexible, mais aussi le sexe masculin. 

Ce livre parle de désir et de frustration, et se vit en acte
de sublimation. « Heureux qui sait écrire et dévorer ainsi
ce qui le dévore » (Paul Gadenne).
Nous sommes cette flèche du désir. Les volcans sont des montagnes qui veulent atteindre le ciel, les virgas voudraient étancher la terre des hommes, et tandis que nos soifs se soulignent, chaque jour nous aimons, écrivons et marchons entre deux pôles,
dans un monde immense où le silence a sa place.     

J.-M. B.

virga

une œuvre de verre réalisée
avec Laurence Bourgeois

Ci-dessus ce livre d’artiste proche de la sculpture…
Le poème se trouve sous les lames de verre, ce livre d’artiste
va faire l’objet d’une présentation lecture le 18 septembre 2021
à la médiathèque d’Anglet.

le tirage de tête

Le tirage de tête, 10 exemplaires numérotés et signés de I à X, comportant deux encres originales et un poème manuscrit.

Il est en vente sur la partie ‘acquérir une œuvre’ de ce site.

un extrait

. . .

l’une tombe
l’autre s’évapore
: deux pluies deux images
se superposent
et c’est la même hésitation
dans la tête ou la poitrine
tout se résume à ce bougé

on sent que l’herbe sera sèche

un geste presque
la preuve d’un bras
la rétine dans la danse
des photons
de l’eau     et des poussières
: on se sent homme
mais dans une parallaxe

ce sera un instant sans vous

. . .

vous pouvez décrouvrir des encres nés sur ce thème des virgas dans la page ‘encres et encres brodées’ de ce site.

error: cette image est protégée par le droit d\\\'auteur