La table d’écriture
atelier d’écriture poétique mensuel à Caux (Hérault)

« écrire c’est tenter de savoir
ce qu’on écrirait si on écrivait… »

Marguerite Duras a écrit :
Si on savait quelque chose de ce qu’on va écrire, avant de le faire, avant d’écrire, on n’écrirait jamais. Ce ne serait pas la peine. Ecrire c’est tenter de savoir ce qu’on écrirait si on écrivait – on ne le sait qu’après … L’écrit ça arrive comme le vent, c’est nu… C’est l’inconnu de soi, de sa tête, de son corps. Ce n’est même pas une réflexion, écrire, c’est une sorte de faculté qu’on a à côté de sa personne…

Une fois par mois, écrire ensemble. Dans un climat accueillant, bienveillant, nous écrivons, puis nous écoutons les écrits libres de l’autre. Aucun esprit de performance… Laissons venir notre voix unique, sincère. Vivons ainsi une exploration aventureuse de l’écriture, aussi joueuse que grave, en nous élargissant, en nous accompagnant.

La table d’écriture est accueillie
par l’Association Culturelle et Sportive de Caux

C’est un atelier d’écriture poétique mensuel, qui a lieu  le samedi matin | participation à l’atelier 5 euros, nécessité de prendre une adhésion annuelle à l’association, qui est fixée à 19 euros | il a lieu dans la salle L’atelier, dans la cour de la Médiathèque de Caux, 13 rue Jules Ferry.

les recueils

chaque saison, nous éditons un recueil avec deux poèmes par participant et par poète invité, et un artiste est invité – nous écrivons sur ses œuvres…

les poètes invités

nous avons reçu des poètes, qui sont venus écrire avec nous, et ont accepté de participer à nos recueils. Parmi eux (je les en remercie) : Roselyne Sibille, Marina Puissant, Coralie Poch, Isabelle Alentour, Vincent Alvernhe, Quine Chevalier, Lara Dopff…

un atelier

Une séance comporte deux exercices ludiques d’écriture pour nous connecter dans l’écriture, trouver sa voix libre et élargir les possibles, puis nous écrivons un poème – ou un texte en prose poétique – sur un thème commun, qui nous engage plus. Comme une aventure, chacun est invité à faire émerger sa parole cachée, s’étonner lui-même, à jouer avec les mots pour qu’ils parlent au plus près serré de l’être. 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

FOCUS

les recueils de la table d’écriture

 

je sais une île
un des premiers que nous avons édité d’une manière artisanale. Cette année-là nous avions écrit sur les œuvres textiles de Bérénice Mollet, qui participait à l’atelier, et nous avons brodé les couvertures ensemble. > voir son site

morse alpha
plaisir de faire ce livre avec eOle, une amie chère, artiste très libre, qui passe de la gravure à la sculpture et au dessin avec le même goût de la vibration nue…
> voir son site

une / nue
Emmanuelle Jamme participe à notre atelier, et illustre ce livre, ou plutôt c’est nous qui avons écrit sur ses croquis de nu,
merci Emmanuelle. > voir son site

le devenir des pluies
Nathalie Albaladejo participe également à notre atelier, et nous qui avons écrit sur ses encres… merci Nathalie. > voir son site

> commander le livre

error: cette image est protégée par le droit d\\\'auteur